#2.1 LE VOL DE LA BANQUE DU CANADA

—» LE QUÉBEC EST UNE CORPORATION, UNE ENTREPRISE PRIVÉE, DIRIGÉE PAR LA MAFIA KHAZARIAN

Le Québec, tous comme le Canada, est une corporation, une entreprise privée, enregistrée illégalement à l’intérieur du district de «Columbus», à Washington (USA), depuis la nuit des longs couteaux (1982). Le district de Washington est une terre souveraine, comme le Vatican – CITY OF LONDON – Vatican, dont les propriétaires sont des membres de la mafia Khazarian. À l’intérieur des documents officiels, en annexe à ce chapitre, un jugement de la cours suprême des Etats-Unis, un jugement ayant appliqué le droit international, interdit formellement une corporation de s’identifier comme un gouvernement.

Le mensonge dont le but est de réussir à soutirer de l’argent, taxes et impôt, est un acte criminel inscrit dans le code criminel. Cette manipulation psychologique criminelle est définit comme étant de l’escroquerie (ou fraude). L’utilisation des médias, à des fins privées, dont le but est de mettre en état d’hypnose ses consommateurs (esclaves), pour l’asservir à ses buts cupides, à travers la promotion des mesures physiques (répressive) au non respect de lois inconstitutionnels, à travers la promotion de crimes de guerre commis par l’état (corporation), soit l’asservissement de son propre peuple vers l’asservissement d’autres peuples, on définit ici le pillage des ressources étrangères avec l’argent des ses propres esclaves (l’utilisation de l’armée), est un crime de guerre définissant la mise en état d’esclavage. L’aliénation, soit la limitation du savoir, est un crime de guerre. Le droit international définit la liberté. La personne souveraine, un consommateur, possède le pouvoir légal de refuser d’adhérer à une entreprise (corporation). L’action d’interdire un citoyen de quitter le commerce frauduleux établie par hypnose, à travers la peur du jugement envers des mesures physiques répressives, l’action d’emprisonner son consommateur à l’intérieur de son commerce, est définit par le droit international comme étant de l’esclavage. On désigne le désir d’un être humain à se soustraction aux taxes et impôts imposés par des criminels pour couvrir des actes criminels (usure bancaire et paradis fiscaux).