#7 CONCLUSION

La personne souveraine, un être humain désirant sa souveraineté commerciale, est la personne la plus équilibré (conscience) de notre nation. Elle prouve publiquement sa sagesse, sa santé mentale, et sa conscience de la loi internationale. L’être humain qui juge une personne ayant le désir d’acquérir sa souveraineté (liberté) commerciale démontre publiquement être sous hypnose. Il prouve publiquement souffrir de paranoïa en défendant une fausse pièce de théâtre établie par hypnose, une image paranoïaque (limité) de la vie, et il s’avoue publiquement être un officier de criminel de guerre.

RÉSULTAT D’ENQUÊTE
—» CORRUPTION POLITIQUE INTERNATIONALE
—» CORRUPTION DU DROIT (ALIÉNATION UNIVERSITAIRE)
—» CORRUPTION POLICIÈRE (MANIPULATION DES FORCES DE L’ORDRE, HYPNOSE SCOLAIRE, À TRAVERS L’ABSENCE DE LA CONSCIENCE DU DROIT INTERNATIONAL)

L’état (province) est toujours une corporation. On désigne ici «l’état commercial». On appel cet état de droit commercial «De Facto» face au droit international. Un état, pour être constitutionnel, doit relier ses textes de lois commercial au droit international.

Tous états commerciaux sont constitutionnels sur papier mais inconstitutionnel dans l’état de fait (action). L’impossibilité pour un être humain, ou un policier, d’établir une défense et entière. L’absence de l’enseignement du droit international à l’intérieur du système scolaire universitaire, collégial, et secondaire. Et plusieurs autres infractions au droit internationale amènent le canada, et le Québec, à être inconstitutionnel.

La faille du système capitaliste est les Tribunaux syndicales, corporatifs, qui sont à 100% illégaux (mafieux). L’action d’emprisonner un consommateur dans un état commerciaux, où il lui ait impossible d’établir une défense pleine et entière, lui dicter des règlements inconstitutionnelles, est un crime à l’humanité.

L’état de droit constitutionnel, l’administration du droit, l’application du droit international, est appelé «De jury».

Un juge, un avocat, ou un policier de l’état commercial possèdent un pouvoir «De facto». Ils doivent respecter leur code de déontologie respectif sous peine de congédiement. L’état «De Facto», commercial, va même congédier illégalement l’employé à la recherche de la justice internationale.

Les officiers de l’état commercial ont l’obligation légal de respecter votre statut d’être humain «De Jury» si vous l’exiger, conformément selon le code international de justice, devant un Tribunal (déclaration écrite).

Sinon, l’employé «De facto» commet deux actes criminels flagrants (abus de pouvoir, non respect du droit international, et haute trahison). Deux actes criminels définit par votre droit à la liberté d’association dans tous les aspects de votre vie :

L’état (province) est toujours une corporation. On désigne ici «l’état commercial». On appel cet état de droit commercial «De Facto» face au droit international. Un état, pour être constitutionnel, doit relier ses textes de lois commercial au droit international.

Tous états commerciaux sont constitutionnels sur papier mais inconstitutionnel dans l’état de fait (action). L’impossibilité pour un être humain, ou un policier, d’établir une défense et entière. L’absence de l’enseignement du droit international à l’intérieur du système scolaire universitaire, collégial, et secondaire. Et plusieurs autres infractions au droit internationale amènent le canada, et le Québec, à être inconstitutionnel.

La faille du système capitaliste est les Tribunaux syndicales, corporatifs, qui sont à 100% illégaux (mafieux). L’action d’emprisonner un consommateur dans un état commerciaux, où il lui ait impossible d’établir une défense pleine et entière, lui dicter des règlements inconstitutionnelles, est un crime à l’humanité.

L’état de droit constitutionnel, l’administration du droit, l’application du droit international, est appelé «De jury».

Un juge, un avocat, ou un policier de l’état commercial possèdent un pouvoir «De facto». Ils doivent respecter leur code de déontologie respectif sous peine de congédiement. L’état «De Facto», commercial, va même congédier illégalement l’employé à la recherche de la justice internationale.

Les officiers de l’état commercial ont l’obligation légal de respecter votre statut d’être humain «De Jury» si vous l’exiger, conformément selon le code international de justice, devant un Tribunal (déclaration écrite).

Sinon, l’employé «De facto» commet deux actes criminels flagrants (abus de pouvoir, non respect du droit international, et haute trahison). Deux actes criminels définit par votre droit à la liberté d’association dans tous les aspects de votre vie :

LA DIRECTION DE LA SÛRETÉ DU QUÉBEC FAIT-ELLE FACE À SON ARRESTATION (EMPRISONNEMENT) ?

—» UNE PYRAMIDE DE GUERRE MAÇONNIQUE

—» L’ÉTAT COMMERCIAL «CANADA» ET «QUÉBEC» COMMET-IL DES CRIMES À L’HUMANITÉ (HAUTE TRAHISON) SUR SES CONSOMMATEURS ?

Le serment maçonnique, une magie noire des Illuminatis (Albert Pike), stipule que le franc maçon préfère se faire trancher la gorge et arracher la langue au lieu d’avoir à dévoiler un frère ou un secrets.

Un geste de la main, à la gorge, signifiant l’acceptation de se faire trancher la tête, permet d’honorer ce serment.

La psychologie criminelle d’imposer ce rituel, une magie noire, permet d’obtenir la domination de l’âme (conscience) de l’être humain au commerce imposé par hypnose. Le Franc maçon accepte ainsi sa domination, sa mise en état d’esclavage, à l’intérieur de la pyramide de guerre.

======================================

QUI EST LE VRAI TERRORISTE ???

—» L’ART DE FAIRE PEUR /// L’ART D’EMPRISONNER UN CONSOMMATEUR DANS UN ÉTAT COMMERCIAL

Jean François Talbot, un supposé policier expert à la SQ, fait-il face à son arrestation, soit une poursuite devant une chambre criminelle, pour abus de pouvoir, haute trahison, et +++…???…À cause de cet article :

Pourquoi ? Il semble refuser de porter allégeance au droit international (1976), au «Traité de paix de Genève», ou «Traité de paix de Rome», à la constitution canadienne (1867), soit à la liberté d’association d’un être humain ? L’état commerciale «Québec inc» doit se prosterner devant le droit international. Il n’a pas le choix. Sinon, il s’agit d’un crime à l’humanité commis envers la population. DE PLUS, il semble refuser de considérer le vol de la banque du Canada par des criminels de guerre. Soit la présence d’une monnaie contrefaite ? Le vol de la population à travers les paradis fiscaux ? L’enregistrement de Québec inc à Washington (1982) ? Le vole (acte criminel) évident des taxes et des impôts par le cartel des banques centrales «Rothschild»…+++…? Dès lors, se démontre-t-il complice de crimes à l’humanité ? Je me questionne sincèrement sur cet homme. Est-il un Franc Maçon Illuminatis ou simplement un esclave sous hypnose qui aime se croire au dessus de la loi internationale ? Je crois sincèrement qu’il devrait suivre des cours en droit international, lire les textes de loi du Code international de justice, des règlements ayant suivit la deuxième guerre mondiale, prendre le temps d’étudier la criminologie internationale. Afin d’assurer sa sécurité publique contre des officiers de criminels de guerre qui semble le manipuler comme une marionnette (enfant). Ce policier commet-il des actes criminels graves et des crimes à l’humanité ? Selon moi, il devrait sérieusement se remettre en question car il semble jouer publiquement sa carrière ? Fait-il face à son emprisonnement ? «La mission du policier, selon la loi de police, est de travailler pour le peuple, de protéger la vie, et elle n’a jamais été définit comme étant de travailler pour les banques centrales privées ? Cette mission est définit à l’intérieur de La loi de police (article 1), à l’intérieur de la constitution canadienne, à l’intérieur du code criminel, et à l’intérieur du Code international de Justice. Je me questionne sincèrement sur la conscience (sagesse) du droit, à l’intérieur de des médias, et à la direction de la Sûreté du Québec.» Rock (Policier à la Sûreté du Québec (matricule #11246)) —» Un vrai policier.