#2…L’ASSEMBLÉE CONSTITUANTE DE CITOYENS DE VOTRE ÉTAT (PROVINCE)

La démocratie direct (participative), le processus démocratique citoyen de l’assemblée constituante, est une démarche sans faille où aucun individu, ou aucun groupe d’individus, ne peuvent réussir à prendre possession du parlement.

Dès lors, l’autonomie énergétique, ou l’assurance d’intégrité, peut seulement être transmis à une nation quand elle a accès à tout le savoir universelle (planétaire). Cette sagesse universelle se trouve souvent à l’intérieur des livres cachés par la corruption, par la mafia Khazarian, dans le but de nous asservir à leur buts cupides. Des livres ayant un pouvoir libérateur. Ce savoir est parmi nos ancêtres, au sein de sociétés secrètes, ou à l’intérieur de découvertes modernes. Ce savoir ne se trouve pas au sein des universités internationales financé par des intérêts privées (multinationales) désirant établir des monopoles commerciaux (monopoles culturels (exemple pétrole)).

Seule une structure ayant le pouvoir légal de maîtriser paisiblement le mouvement de l’égo (corps mental), pour réussir à lui présenter les informations vibrant sur une trame supérieure à sa présence, peut démontrer le chemin à suivre, un chemin dicté par la conscience universelle. Cette force peut être transmis par le système d’éducation, par les forces de l’ordre, par le simple citoyen, mais aussi, par une structure démocratique municipale nommée «Le conseil de sages» (ensemble #17).

La structure démocratique sacrée, une forme révolutionnaire d’une république, une nouvelle structure du droit international, permet de maîtriser l’égo (corps mental), la cupidité d’un individu ou d’un groupe de personnes, ayant réussit à infiltrer les structures constituantes démocratiques (les structures du droit international criminel), avec le désir de privatiser (mise en état d’esclavage) une collectivité (nation), afin de réussir à imposer leurs croyances destructrices. Autrement dit, la république prévient la privatisation du système scolaire, la privatisation de l’information (médias), la privatisation du système de santé, la privatisation du Code international de Justice criminel, la privatisation de tous codes de loi, la privatisation d’un nouvel ordre mondial.

L’assemblée constituante de citoyen, le droit international criminel, s’assure de la mise en place d’un nouvel ordre mondial basé sur la paix. Ce nouvel ordre mondial est dirigé par les citoyens des Nations Unis. Le respect des droits fondamentaux, une société de coopération, des services publiques, une banque centrale nationale de coopération, une monnaie nationale (fédérale-provinciale-municipale), une monnaie locale pour stimuler l’autonomie (souveraineté), vers l’atteinte d’un nouveau pouvoir légal. Ce pouvoir légal possède la force d’intervention passive, une prévention paisible sans répression, pour guérir la corruption, assurer la sécurité publique, et l’instauration de la paix sur terre.

À travers un système d’éducation sans faille protégeant l’honnêteté des enseignants, leur liberté d’expression (recherche), où l’intégrité des scientifiques est assurée, cette structure sacrée permet la mise en place d’experts neutres dès le début d’une cause en justice. À l’aide de l’intelligence (équilibre) circulant au centre de la république, il va être facile pour les structures de la république d’identifier les experts corrompus par la mafia Khazarian, dès le début de tous processus démocratiques.

Nous devons tous joindre l’Assemblée constituante de notre État (pays-province-ou municipalité) respectif. Voici les coordonnés internet de l’Assemblée constituante citoyenne du Québec :

La république, l’union des assemblées constituantes de citoyens des Nations Unis, est un mouvement citoyen international forgeant la paix sur terre. Uniquement si elle prend conscience qu’elle doit forger elle-même le pouvoir légitime. Le pouvoir légitime d’une nation peut uniquement rentrer en action à travers la construction de leur propre Tribunal international de Justice criminel. Le code de loi international criminel, tous ses traités de paix, répriment la privatisation du commerce en protégeant nos droits fondamentaux. On ne désigne pas le droit international commercial mais le droit international criminel. Il s’agit de deux codes différent dont le premier n’est présentement pas enseigné dans les universités internationales, malgré son existence, car il permet de réprimer (stimuler) le droit international commercial. Les structures du Tribunal international de Justice criminel du Québec, un Tribunal inclusif de tous les tribunaux d’une nation, la Cours supérieur du Québec par exemple, ou la Cours suprême du Canada, doit avoir une escouade militaire d’arrestation au service des juges pour arrêter les officiers de police corrompu ou les Généraux de l’armé membre de la mafia Khazarian.

L’armée de votre pays, tous corps de police, le Tribunal international criminel de votre État, doit allégeance à l’Assemblée constituante de citoyens. L’utilisation de la police, ou de l’armée, doit être autorisé par l’assemblée constituante de citoyens, via la direction universitaire de la république (ensemble #6), où ce choix doit être entériné par leur Tribunal international de Justice criminel (ensemble #8), via le conseil suprême des sages de la planète terre (conseil galactique (ensemble #7)).