LE TRAVAIL COOPÉRATIF /// LA PROTECTION DES ÉCOSYSTÈMES /// L’AUTONOMIE ÉNERGÉTIQUE

«Nous vivons pour voir la beauté du monde. Tout le reste n’est qu’attente» KHALIL DJUBRÂN

PAGE #1
PERCEVOIR L’ENDROIT OÙ SE TROUVE L’ABONDANCE

– Vivre simplement, en harmonie avec votre collectivité, permet de vivre d’abondance,

– Une agriculture biologique de proximité (Voir Pierre Rahbi),

– une banque centrale nationale. Un gouvernement (parlement), une nation, imprimant son argent (Banque nationale publique),

– Le droit international criminel gérant la circulation (partage) de la monnaie pour assurer la souveraineté (indépendance) de l’état nation (pays, province, municipalité),

– Une banque centrale au centre de chaque municipalité, une monnaie locale, un cercle fermé, pour assurer la sécurité publique (prévention de la criminalité). Une économie de proximité, un ensemble monétaire fermé, doit être interalliée au citoyen d’une municipalité. L’ensemble fermé permet de forger une économie où l’évasion fiscale est réprimée à travers des transactions électroniques locales. Les transactions inter nations (pays ou province), inter municipalités, ou internationales est surveiller par le Tribunal international de justice, son escouade militaire, via l’assemblée constituante de citoyens de l’état commercial respectif au citoyen,

– Un salaire maximum garanti basé sur la méritocratie, un salaire minimum garanti à vie, pour stimuler la guérison (évolution) individuelle.

– Comprendre les règles de la création monétaire pour permettre de réaliser ces points :

# Aucune dette,

# Aucune taxe,

# Aucun impôt,

– Comprendre le droit international criminel pour réussir à vendre des technologies de l’énergie libre. Ce savoir permet de mettre un terme au compte d’électricité, c’est-à-dire, aucune dépense liée à l’énergie

– 2 à 3 jours de travail par semaine grâce au «Fordisme», d’une meilleur gestion des ressources humaines, et à la société de coopération,

– Arrêter l’obsolescence programmé avec l’utilisation de meilleur matériaux permet de limiter la consommation commerciale afin de protéger vos écosystèmes,

– Moins de travail, autant d’argent, et plus d’abondances à partager entre nous,

– L’enseignement des arts ancestraux, dont le Samadhi, on désigne l’nseignement de la dynamique de la peur (cupidité), pour comprendre comment libérer le corps mental (ego) pour être capable de puiser l’intelligence illimitée (intuition) de l’univers,

– Retour à la collectivité, au travail communautaire, et à la famille (valeurs familiales),

– Fin de la spéculation boursière étant un système économique criminel forgé par des criminels de guerre,

– Fin du cartel bancaire privé responsable de notre autodestruction (austérité = esclavage),

– Le petit jeu enfantin de cache-cache doit prendre fin !,

L’humanité doit rentrer dans sa maturité (autonomie = souveraineté). Elle doit apprendre à se sevrer (guérir) à travers l’art ancestral à savoir puiser seul l’amour (énergie/information) sans devoir se servir de l’extérieur (des autres) pour être. L’esclavage doit prendre fin.

Vous possédez une supra intelligence (autonomie) seulement quand vous êtes unie à la lumière du moment présent sur une fréquence continue.

L’AUTONOMIE ÉNERGÉTIQUE FORGE L’ABONDANCE

L’ART DE LA MÉDECINE EST LE TRAVAIL COOPÉRATIF (L’HARMONISATION DU SAVOIR)

LA SOUVERAINETÉ MUNICIPALE

Quand on comprend l’usure bancaire qui est un acte criminel, les vraies règles de création monétaire, la structure pyramidale du système capitaliste, on comprend l’importance du salaire maximum garanti afin de forger un ensemble fermée. Karen Hudes, avocate dénonciatrice au centre de la Banque mondiale, explique la corruption bancaire, et la création d’une nouvelle Banque Mondiale. Ces notions légales sont très importantes pour réussir à implanter une monnaie municipale dans chaque ville, soit une banque centrale dont les fonds sont basés sur l’or de l’humanité, et ceci, pour augmenter le salaire minium (40 000$ par année (3 jours de travail par semaine)) à travers des règles inscrites dans la constitution nationale (municipale).

L’EXPÉRIENCE, L’EXPERTISE, DE LA SOUVERAINETÉ MUNICIPALE