PAGE #1

LA PLAINTE

Bonjour Monsieur Larochelle,

Vous trouverez ci-dessous mes notes par rapport à notre discussion. Vous pourrez y réagir et vous assurer que je comprends bien vos propos.

Si vous voulez rédiger vous-même un texte, qui pourrait être rendu public par la commission notamment sur son site web (donc accessible à tout le monde), la date limite est le 1er août 2013.

J’attends un accusé de réception du présent courriel, et vos réactions sur son contenu.

Cordiales salutations,

Me Alexandra Marcil…Matricule #191622-0

Commission spéciale d’examen des événements du printemps 2012

Tél. : 1 855 367 0425

Cell. : 438 993 4276

PAGE #2

LA PLAINTE : SUITE Document reçu. Je suppose que je peux supprimer celui envoyé un peu plus tôt? Merci. Alexandra Marcil CSEEP >>> Rock Larochelle 09/06/13 13:39 >>>

PAGE #3

LA PLAINTE : SUITE

Me Alexandra Marcil
Commission spéciale d’examen des événements du printemps 2012

Tél. : 1 855 367 0425

Cell. : 438 993 4276

2013 06 07 (9h30 à 10h30) : entrevue téléphonique avec l’agent de la paix Rock Larochelle :

I – Résumé de sa position :

LA LOI DE POLICE
Les événements du printemps 2012 ont eu lieu à cause de la non-constitutionnalité du code de Loi portant le nom :

”La Loi de police”

DIRECTION DES AFFAIRES INTERNES
L’organisme mandaté par ce code de loi est la ”Direction des affaires internes”.

La Direction des affaires internes (D.A.I.) est la ”Police des policiers”.

Son pouvoir de répression s’applique sur les policiers étant membre de l’Association des policiers provinciaux du Québec (Patrouilleur et Enquêteur) et sur les officiers de la Sûreté du Québec (Lieutenant, Capitaine, Commandant, Directeur et Inspecteur).

C’est ce code de loi qui s’applique quand un policier commet une infraction criminelle.

”Par exemple lorsqu’un policier utilise une force démesurée (voie de fait) lors d’une manifestation”.

LOI DU SILENCE

Il existe une loi du silence au sein de la police (Omerta). Cette loi du silence est mise en place par un règlement de la Loi de police. Un règlement où l’on interdit formellement à un policier de contacter un organisme externe à la police sous peine de congédiement.

VIDE JURIDIQUE
On observe clairement l’absence d’organisme légal pouvant régir les officiers de police qui commettent des actes criminels. Cette réalité amène les policiers dénonciateurs à être dans un néant juridique. Un vide juridique.

Malgré cette réalité, ces justiciers essaient à tout prix d’éveiller la conscience sociale malgré la menace de perdre leur emploi. Ce vide juridique mène les policiers à être obligés de taire les crimes des autres.

Ils sont plusieurs policiers, minimum 100 policiers selon l’inspecteur Raymond Neveu, qui sont payés à ne rien faire, qui sont des policiers non assignés. La seule raison étant qu’ils ont dénoncé des officiers commettant des infractions à la Loi de police (infraction criminelle). Donc, ils sont trop honnêtes pour être policiers.

PAGE #4

LA PLAINTE : SUITE

ACTES CRIMINELS
Les policiers, qui veulent aviser la Direction des affaires internes, sont victimes d’actes criminels commis par les officiers de la Sûreté du Québec.

On énumère comme infraction criminelle :

”Le harcèlement criminel, l’intimidation, les menaces, les introductions par infraction, l’empoisonnement subtil à l’aide de médicaments prescrits lors d’expertise, la falsification de rapports légaux, etc.

COMPLOT
La Direction des affaires internes complote illégalement avec les officiers de la Sûreté du Québec pour taire le dossier à l’interne. Ce complot est illégal selon la loi de police.

INSCRIPTION DE LA PLAINTE
Selon un autre règlement de la loi de police, cette plainte doit être inscrite dans le registre de la Sûreté du Québec et dans celui du ministère de la Sécurité publique. Vous devez prendre note que la plainte est souvent complètement étouffée à l’interne.

MINISTRE
Et lorsque cette plainte se rend, par Postes Canada, au ministère de la Sécurité publique (au ministre), vous devez savoir qu’elle retourne entre les mains des officiers corrompus pour taire le dossier.

MODUS OPERANDI
Le modus operandi est le même pour tous policiers étant trop courageux (persévérants) dans leur dossier de dénonciation.

Il existe une culture interne ayant pour but de sortir un justicier (policier) du système légal. Le but de cette culture est de faire perdre le pouvoir légal d’intervention du justicier.

Les officiers se protègent entre eux. Ils sont juges et parties de leurs propres causes criminelles. On parle, en huis clos, de mafia policière.

Ce modus operandi a pour but d’enlever toute crédibilité judiciaire au plaignant (justicier).

Voici ce modus operandi : ”C’est l’action de discréditer mentalement le justicier à l’aide de psychiatres corrompus”.

On s’amuse à faire croire au système légal que les preuves mentionnées par le justicier se trouvent uniquement dans sa tête, qu’il souffre de maladie mentale. Pour ce faire, les officiers de la Sûreté du Québec vont mandater un ou plusieurs psychiatres corrompus.

NOTE AU MODUS OPERANDI
Les officiers utilisent les mêmes psychiatres corrompus. On va alors traîner illégalement le justicier, au frais des contribuables, devant au moins 2 psychiatres. Ce nombre peut grimper jusqu’à 6 psychiatres pour réussir à le sortir du système.

PAGE #5

LA PLAINTE : SUITE

LA FAILLE DE LA STRUCTURE POLICIÈRE
Le problème, concernant les policiers qui commettent des crimes, est structurel.

Comme mentionné, la Direction des affaires interne (DAI) (qui siège en vertu de la Loi sur la police) devrait être la police de la police.

Ce corps de police n’est pas constitutionnel (neutre).

Il y a trois principaux facteurs à cette réalité :

1) Sa composition : La D.A.I. engage d’anciens agents de la SQ (donc des amis qui jugent leurs amis)

2) Son indépendance face à la SQ : Son siège social est situé au 1701 rue Parthenais à Montréal. Ce siège social est le même que les officiers de la Sûreté du Québec sur lesquels elle doit enquêter et qu’elle doit arrêter.

3) La non-constitutionnalité du Tribunal de discipline

TRIBUNAL DE DISCIPLINE

Le tribunal de discipline régit les règlements de la loi de police. Encore ici, ce tribunal n’est pas constitutionnel.

Au Québec, le gouvernement n’a nommé que 3 membres pour siéger comme ”jury” à ce tribunal.

Le premier membre est un officier de la Sûreté du Québec. Le deuxième est un ancien officier de la Direction des affaires internes. Le troisième est un avocat.

ATTENTION SPÉCIALE À L’ESCLAVE HYPNOTISÉ

Le juge de ce tribunal est le directeur de la Sûreté du Québec.

Pourtant, le directeur de police est un officier que la loi de police a le pouvoir d’arrêter.

De plus, un des membres du ”jury” est assujetti à la ”Loi de police”.

DÉFENSE PLEINE ET ENTIÈRE

Il est impossible, pour un justicier, ceux étant membres de l’Association des policiers provinciaux du Québec, d’établir une défense pleine et entière dans de ce tribunal.

Surtout quand les officiers inventent des preuves contre eux, afin de se protéger contre des poursuites éventuelles.

De plus, la loi du silence rend très difficile la participation des témoins policiers face à un acte criminel commis par un officier.

On encourage alors la criminalité au lieu de stimuler l’intégrité (courage).

Un policier va être indirectement encouragé à participer à l’omerta policière.

Il est pratiquement impossible pour un policier intègre de gravir les échelons de la pyramide policière.

PAGE #6

LA PLAINTE : SUITE

ACTES CRIMINELS

Un officier commettant un acte criminel n’ira jamais en chambre criminelle ni pénale.

Il est juge et partie de sa propre cause. Ses confrères officiers camouflent son acte criminel.

À moins que les preuves journalistiques soient très évidentes et là même encore.

Voir ”Whistleblower” sur internet pour observer toutes les infractions criminelles commises par les officiers de la Gendarmerie Royale du Canada : un corps de police ayant la même faille dans leur structure policière.

En réalité, le modus operandi est le même partout dans le monde.

C’est la raison des évasions fiscales dans des banques étrangères, de la destruction des écosystèmes et des crimes commis contre l’humanité. C’est une question de Sécurité publique très urgente à régler!

MAFIA : DÉFINITION
Regroupement d’individus, ou entité morale, ayant le pouvoir hiérarchique (économique) de contourner la loi.

Les officiers de la Sûreté du Québec sont juges et partis de leurs propres causes.

La Franc Maçonnerie (sous le 30e degré), et la Franc Maçonnerie sioniste Illuminatis (30e au 99e degrés), utilisent ces officiers pour commettre leurs crimes maçonniques.

«Les enquêtes policières névralgiques sont dirigées par les officiers de police de la Franc Maçonnerie afin d’établir leur monopole sur toutes les sphères de l’économie. Les patrouilleurs et les enquêteurs sont manipulés psychologiquement à servir des criminels à cravate (terroristes).»

L’esclave hypnotisé doit se questionner sincèrement sur la réalité où ce sont les journalistes qui effectuent le travail des policiers.

C’est uniquement lorsque la pression journalistique est si évidente (intense) que le gouvernement va mandater la police pour effectuer l’enquête désirée par le peuple.

Le gouvernement doit s’assurer de bien jouer le rôle théâtral de la démocratie alors que nous sommes sous le règne d’une ” Dictature fascisme Oligarchique’, c’est-à-dire une dictature pyramidale des marchés privés.

OLIGARCHIE
On parle maintenant d’une structure fascisme oligarchique. Le fascisme est décrit par l’union des forces privées et publiques vers un but définit par le marché privé (capitaliste) contrôlé par la Franc Maçonnerie sioniste Illuminatis.

Une oligarchie est définie par des pouvoirs privés maçonniques, ou corporatifs maçonniques, contrôlant entièrement le gouvernement en utilisant les officiers de police.

Le but du fascisme maçonnique est de piliers (voler) les ressources publiques à travers la déstabilisation des ses structures, en les rendant inefficaces, afin que le peuple exige son remplacement par des structures privées.

Le Fascisme est l’instauration d’un monopole maçonnique. Au Québec, la Franc Maçonnerie est à la phase terminale de la destruction des biens publiques nationals. Il reste 30% des biens publiques au Québec.

Plusieurs docteurs universitaires parlent de cette réalité inévitable.

PAGE #7

LA PLAINTE : SUITE

MANIFESTATION

Projetons-nous dans le futur. Visualisons le moment où la Loi de police va devenir constitutionnelle.

Ce nouveau corps de police, indépendant de la structure commerciale, annexé au Tribunal international de Justice, soit la direction des affaires internes (DAI), va pouvoir suivre directement, par vidéo, la manifestation.

Les officiers et les policiers sentiront leur moindre geste épié par des spécialistes (avocats et criminologues par exemple).

L’abus de pouvoir va pouvoir être géré directement sur le terrain. Les procédures disciplinaires vont être immédiates.

Un sentiment de sécurité publique (démocratie) va se propager dans la population.

Les techniques policières vont évoluer vers des tactiques plus efficaces.

DÉMOCRATIE

Encore une fois, projetons-nous dans le futur, au moment où la direction des affaires internes et le tribunal de discipline vont devenir constitutionnels.

Il va être impossible pour la Franc Maçonnerie de corrompre la haute sphère policière.

Il va être très facile pour un officier ou un policier de dénoncer un officier de police corrompu par la Franc Maçonnerie.

PAGE #8

LA PLAINTE : SUITE

PREUVES VIDÉOS DE LA FAILLE

Voir, ci-dessous, plusieurs vidéos de policiers de la Sûreté du Québec essayant d’éveiller la conscience de la population à cette réalité.

– Complicité du gouvernement

– Policier non assigné, Guy Simard, pour bar clandestin et fraude économique commis par des officiers de la Sûreté du Québec

– Officier de la Sûreté du Québec congédié illégalement, au mois de mars 2013, pour avoir dénoncé une contrebande d’armes à feu. Raymond Neveu a le grade d’Inspecteur — Commandant — Lieutenant. Il n’a été congédié qu’à cause de ce vidéo où sa femme tente d’éveiller les consciences. Loi du silence (omerta policière) enseigné aux autres policiers :

– Policier de la Sûreté du Québec victime de racisme par ses confrères de travail. Mikel a été congédié illégalement, sans la possibilité de pouvoir établir une défense pleine et entière, à cause de la non-constitutionnalité de la ”Loi de police”. Mikel Golzarian.

– Regardez cet officier de la Sûreté du Québec, ayant fraudé des investisseurs du pétrole pour des millions de dollars. Avant la pression journalistique, cet officier a eu une promotion :

– Promotion de (…………..) suite a ses actes criminels :

– Le laxisme interne :

– Voici quelques policiers non assignés: François Dupuis, Richard Coter, M. Longpré, Éric Martin (Capitaine à l’opération Marteau), etc.

PAGE #9

PLAINTE : SUITE

II – Notes supplémentaires de AM :

– C’est moi qui ai rempli le formulaire sur le site du cseep à sa demande.

– On pourra le joindre par son cellulaire au …… Son email est : ……

– Il veut que sa position soit publique.

– Il n’était pas présent au printemps 2012.

– Il est un agent de la paix, avec solde, depuis 2006.

– Les officiers lui ont fait voir 6 psychiatres. Le compte final est en sa faveur : 3 contre 2. Le premier psychiatre a indiqué clairement que M. Larochelle est en parfaite santé mentale. Le psychiatre de la CSST a dit que M. Larochelle est trop intelligent pour être un agent de la paix.

– Selon lui, les autorités se servent des hautes sphères de la police pour camoufler leurs actes criminels. Il n’a confiance en personne, et se méfie du ministre de la Sécurité publique.

– Il nous suggère surtout de contacter le Commandant Raymond Neveu, inspecteur et lieutenant de la SQ. Il avait dénoncé des choses (notamment une contrebande d’armes commise par des officiers dans le district de la Côte-Nord). M. Larochelle dit posséder un informateur, un avocat, pouvant prouver la disparition de 2,000 armes à feu antiques du registre de la Sûreté du Québec (District de Waterloo en Estrie). M. Raymond Neveu est l’officier que l’on doit contacter au numéro 

PAGE #10

PLAINTE : SUITE

COMMISSION POITRAS

La commission Poitras a été complètement bafouée. La plupart de ses recommandations ont été niées par la Sûreté du Québec. Une commission publique n’a aucun pouvoir légal ! La cupidité ne s’y conforme jamais. Elle n’est qu’un instrument d’hypnose.

Rock Larochelle
Agent de la paix du Commonwealth
Matricule #11246
Expert en corruption policière et gouvernementale
Docteur en Criminologie
Porte parole du Tribunal International de Justice en construction

PAGE #11

TEXTO TÉLÉPHONIQUE PROVENANT DU TÉLÉPHONE DE MR. LAROCHELLE À MME MARCIL.

2013/07/29…13:55

Bonjour Mme Marcil…Le résumer de ma plainte se trouve sur mon profil Facebook…Rock Larochelle…

Je suis conscient que cette plainte décrie précisément le but (argent) rechercher par cette commission…

Cette plainte doit être rendue publique…Avec vous ou sans vous…

La population doit être mise au courant de cette faille de la structure policière…Et…Le gouvernement (Franc Maçonnerie) doit corriger cette faille…

Je veux travailler avec vous et non contre vous…

Je ne comprends pas pourquoi on ne retourne pas mes appels…???…

PAGE #12

PLANTE SECONDAIRE : SUITE

TEXTO TÉLÉPHONIQUE PROVENANT DU TÉLÉPNONE DE MME MARCIL

2013/07/31…12:12

Veuillez me rappeler au (514) 864-8832 ou le numéro sans frais 1 (855) 367-0425…13:09…S’il n’y a pas de réponse veuillez laissez un message nous allons vous contacter le plus vite possible

PAGE #13

PLAINTE SECONDAIRE : SUITE

TEXTO TÉLÉPHONIQUE PROVENANT DU TÉLÉPHONE DE MR. LAROCHELLE À MME MARCIL

2013/07/31…13:15

Veuillez contacter mon avocat Jean Pierre Rancourt…1 (819) 560-1550

PAGE #14

PLAINTE SECONDAIRE : SUITE

TEXTO TÉLÉPHONIQUE PROVENANT DU TÉLÉPHONE DE MME MARCIL

2012/07/31…13:19

D’accord…Sachez que la Commission veut travailler avec vous également et nous nous excusons pour tout inconvénient causé.

PAGE #15

PLAINTE SECONDAIRE : SUITE

E-MAIL ENVOYÉ PAR MME MARCIL (cseep_am@csprintemps2012.gouv.qc.ca)

2013/08/06

Monsieur Larochelle,

Je crois savoir que vous avez tenté de me contacter durant mes vacances. C’est l’adjoint administratif du bureau qui utilise dorénavant mon cellulaire.

Que puis-je faire pour vous?

Alexandra

Me Alexandra Marcil
Directrice exécutive
Commission spéciale d’examen des événements du printemps 2012
C.P. 218 Succ. Place d’Armes
Montréal (Québec) H2Y 3G7
Téléphone: 514 864 8832
Télécopieur: 514 864 8855
Ligne directe: 514 864 8840
Courriel: cseep_am@csprintemps2012.gouv.qc.ca

PAGE #16

PLAINTE SECONDAIRE : SUITE

E-MAIL ENVOYÉ PAR MR. LAROCHELLE À MME MARCIL

2013/08/07

Bonjour Alexandra…

J’espère que tu as passé de belles vacances…

Je veux savoir si la commission va vouloir rendre mon témoignage public sur votre site internet…

Je veux également savoir si vous voulez travailler avec moi…C’est-à-dire…Si vous allez me faire témoigner à la commission…

Je crois sincèrement que ma plainte touche exactement la faille de notre système légal…Et…Elle explique clairement le pourquoi des manifestations et des débordements policiers…

NOTE…Vous devez savoir que nous sommes plusieurs policiers qui discutent de porter plainte de gangstérisme contre le gouvernement canadien…Cette plainte peut également être déposée contre le gouvernement du Québec…Et ceci si vous n’acceptez pas de travailler avec les policiers honnêtes qui désirent faire leur travail…

L’oligarchie, les compagnies privées, contrôle entièrement notre gouvernement…Il se sert de nos institutions (Université), dont la police, pour empêcher le libre marché des technologies et des médicaments…

Ce système ne peut pas assurer notre sécurité publique…Et…Sincèrement…Nous sommes en réel danger…

NOTE…Je veux savoir si M. Ménard peut m’avoir un emplois, au sein du gouvernement, bien positionner, pour que l’on puisse faire le ménage de la corruption et restructurer le système afin de mener à la démocratie…

Au plaisir de travailler avec vous…

Rock

PS…La personne qui a répondu sur mon cellulaire m’a dit que vous aviez pris la décision de travailler avec moi…

PAGE #17

PLAINTE SECONDAIRE : SUITE

TEXTO TÉLÉPHONIQUE PROVENANT DU TÉLÉPHONE DE MR. LAROCHELLE À MME MARCIL

2013/08/30…11:53 am

Bonjour Mme Marcil…Rock Larochelle…

La majorité des recommandations de la commission Poitras ont été bafouées…???…

Vous rencontrez de faux experts…!!!…

Vous écoutez une criminologie n’ayant aucune expérience du terrain et ayant été forgé (domestiqué) par la Franc Maçonnerie sioniste Illuminatis…

Les dirigeants de la Sûreté du Québec cachent des actes criminels…!!!…On parle de mafia policière et de Gangstérisme !!!…

NOTE IMPORTANTE

J’attends toujours votre réponse à savoir si vous allez entendre mon témoignage…Et…Si ce témoignage va être rendu public…???…À première vue, cette commission semble corrompu et cherche à hypnotiser le peuple au désir de la Franc Maçonnerie…???…

PAGE #18

PLAINTE SECONDAIRE : SUITE

TEXTO TÉLÉPHONIQUE PROVENANT DU TÉLÉPHONE DE MR. LAROCHELLE À MME MARCIL

2013/08/30…12:34

M. Ménard devrait arrêter de parler de démocratie à la télévision…Il est dans le champ de patates bin raide et on croit entendre un être corrompu…Il perd toute sa crédibilité sur le terrain scientifique…

NOTE IMPORTANTE
La commission Poitras n’a rien donné…La cupidité a renié toutes ses recommandations et on est revenu aux mêmes problèmes existant avant son avènement…IDEM…Idem pour la commission sur la Forêt (Coulombe) et les autres…

QUESTION

Êtes-vous corrompu et semez la destruction des écosystèmes…???

PAGE #19

PLAINTE SECONDAIRE : SUITE

E-MAIL ENVOYÉ À LA COMMISSION

2013/08/31…11:35

NOTE IMPORTANTE

Veuillez prendre note que cette plainte a été envoyée à Québec Solidaire et La Coalition Avenir Québec

Je ne comprends pas pourquoi on ne me rappelle pas…

Pourtant…Ma plainte décrit précisément ce que vous cherchez à accomplir…???

Êtes-vous corrompu…???…

UNE RÉELLE EXPERTISE

À l’intérieur d’une démocratie…Un ministre est toujours le représentant (porte-parole) du peuple…Ce peuple est dirigé par la sagesse de ses ancêtres et par le savoir révolutionnaire qui propulse cette sagesse vers des taux vibratoires supérieurs…

”La structure doit servir le peuple et non l’homme se servir de la structure pour réaliser se buts cupides”

À l’intérieur d’un fascisme socialiste oligarchique…Le ministre est le représentant (porte-parole) de la volonté des entreprises privées…La cupidité le manipule comme une marionnette…Le seul droit de parole pour le peuple est la manifestation…

À l’intérieur d’une dictature…On restreint le droit de parole du peuple à travers des lois visant à le museler et à contrôler sa manifestation…La dictature est basée sur des techniques (Outils) de guerre…L’hypnose médiatique, conditionnement, est une de ces tactiques de guerre…

DICTATURE POLICIÈRE

À l’intérieur d’une dictature…L’entreprise privée utilise la force policière pour réaliser ses buts cupides…On interdit le peuple, à travers des lois, de parler en mal du gouvernement (Bill C-51)…On instaure des lois afin de réussir à interner les révolutionnaires dans les hôpitaux psychiatriques (Loi P-38 au Québec)…

PREUVES SCIENTIFIQUES

Voir ce vidéo, ci-dessous, pour consulter les 2 experts (économistes) parlant de l’oligarchie…Beaucoup de professeurs (docteurs) universitaires parlent de cette réalité…
— MESSAGE ENVOYÉ SUR LE CELLULAIRE À MME MARCIL —

PLAINTE : SUITE

TEXTO TÉLÉPHONIQUE PROVENANT DU TÉLÉPHONE DE MR. LAROCHELLE À MME MARCIL

2013/08/30…11:53 am

Bonjour Mme Marcil…Rock Larochelle…

La majorité des recommandations de la commission Poitras ont été bafouées…???…

Vous rencontrez de faux experts…!!!…

Vous écoutez une criminologie n’ayant aucune expérience du terrain et ayant été forgé par la Franc Maçonnerie…

Les dirigeants de la Sûreté du Québec cachent des actes criminels…!!!…On parle de mafia policière et de Gangstérisme !!!…

NOTE IMPORTANTE

J’attends toujours votre réponse à savoir si vous allez entendre mon témoignage…Et…Si ce témoignage va être rendu public…???…À première vue, cette commission semble corrompu et cherche à hypnotiser le peuple au désir de la Franc Maçonnerie…???…

— MESSAGE ENVOYÉ SUR LE CELLULAIRE À MME MARCIL —

PLAINTE : SUITE

TEXTO TÉLÉPHONIQUE PROVENANT DU TÉLÉPHONE DE MR. LAROCHELLE À MME MARCIL

2013/08/30…12:34

M. Ménard devrait arrêter de parler de démocratie à la télévision…Il est dans le champ de patates bin raide et on croit entendre un être corrompu…Il perd toute sa crédibilité sur le terrain scientifique…

COMMISSION POITRAS
La commission Poitras a été complètement bafouée…La plupart de ses recommandations ont été niées par la Sûreté du Québec…Une commission publique n’a aucun pouvoir légal !!!…La cupidité ne s’y conforme jamais…Elle est seulement un instrument d’hypnose…

NOTE IMPORTANTE

La commission Poitras n’a rien donné…La cupidité a renié toutes ses recommandations et on est revenu aux mêmes problèmes existant avant son avènement…IDEM…Idem pour la commission sur la Forêt (Coulombe) et les autres…

QUESTION

Êtes-vous corrompu quand vous vantez ouvertement et publiquement la présence de la démocratie ou l’évolution de la justice à travers la commission Poitras…???…