ANNEXE #23 LE POUVOIR D’UNE CONSTITUTION

—» ARGENT CONTREFAITE
—» DÉTOURNEMENT DE LA CONSTITUTION
—» IMPUISSANCE DU PEUPLE
—» ESCLAVAGE MODERNE
—» ABSENCE D’UNE ESCOUADE MILITAIRE D’ARRESTATION DU DROIT INTERNATIONALE

 

«Une constitution est le reflet du droit international (traités de paix) pour être «De Jury» (constitutionnel). Une constitution est un texte de loi qui définit (régit) un état commercial. C’est-à-dire, une constitution est naturellement politique, car elle définit toujours l’idéal sociétaire d’un état commercial (parti politique). Une constitution est toujours «De facto», pouvoir légal commercial secondaire, face au droit international (traités de paix).

Aucun parti politique québécois ne possède de constitution. La seul constitution valable est celle de 1867 du Canada. Les autres constitutions sont la définition des pouvoir de la corporation du Québec, ou du Canada, des pouvoir auto proclamés illégalement, de Facto, rédigé par des criminels de guerre, et responsable par ces actions de haute trahison, d’abus de pouvoir, et d’actes terroristes (crimes à l’humanités).

Un québécois est-il protégé par la constitution canadienne de 1867 ? Un québécois paye de la TPS (taxe fédérale) et de l’impôt Fédéral à l’état commercial «Canada inc». Les textes constitués de la corporation du Canada inclus un règlement définissant la légitimité de tous les textes constitutionnels présent avant le Dominion. La validité de ces textes remontent aux règlements constitutionnel fondateur de la MAGNA CARTA de 1215.

Dès lors, tous québécois est naturellement protégé par la constitution canadienne et les lois de procédure du droit international (traités de paix.

Malheureusement, il est absurde de réclamer les textes de loi de la constitution face à des criminels de guerre. Cette défense affaiblie votre pouvoir légal et fondamental face à un état commercial dictateur

Un être humain qui propage l’absence de constitution au Québec est un mauvais leader. Il démontre son inconscience du droit international (traités de paix).

En tant que policier constitutionnel du droit international, j’approuve la mise en place d’une constitution québécoise où un état commercial définit ses paramètres (limite) légaux du pouvoir commercial. C’est le peuple qui doit diriger son parlement, via son Tribunal international de Justice, via ses forces de l’ordre.

L’enseignement du droit international permet d’éviter la privatisation (corruption) de l’énergie (information), et il permet de transmettre ce pouvoir énergétique au peuple :

Je désapprouve la division, les crimes de guerre, commis par un état (constitution) commercial. Et oui, je travail pour détruire les frontières, vers une harmonie global dans l’amour (lumière), vers un nouvel ordre mondial basé sur la paix.»

 

UNE CONSTITUTION N’A AUCUN POUVOIR LÉGAL À CAUSE DE SON STATUT COMMERCIAL

LES CAUSES DE L’AUSTÉRITÉ

—» ARGENT CONTREFAIT (ILLÉGAL)
—» IMPUISSANCE LÉGALE DU PEUPLE QUÉBÉCOIS (VIDE DE LOI)

Une personne fait une grave erreur, elle amène le peuple québécois dans une mauvaise direction, au moment précis où elle propose uniquement une “constitution” comme solution à des crimes de guerre responsable de l’austérité (esclavage moderne).

On doit tous prendre conscience de l’importance de la construction d’un Tribunal international de Justice.

La constitution du Canada, comme les constitutions de tous pays planétaires, ont toutes été bafouées (contourné) par la mafia Khazarian (MK).

Pourtant, ces constitutions ont toutes été écrites par le peuple, mais la structure législative n’est pas structurée pour arrêter les criminels de guerre en cas de haute trahison (abus de pouvoir). La nation canadienne, ou québécoise, n’ont pas structurées leurs lois constitutionnelles pour prendre possession du parlement, des forces policières, et des forces militaires.

Une personne entêtée à promouvoir uniquement une constitution démontre publiquement être un mauvais leader, être incapable d’étudier les informations (criminologie internationale) se trouvant en dehors de son corps mental, et souffrir d’un déséquilibre (un dictateur) où elle s’amuse à imposer son corps mental (ego) à sa collectivité.

L’orgueil affiché par cette personne confirme également une souffrance amenant un manque de courage à reprendre les études nécessaires (criminologie internationale) pour pouvoir expliquer la raison de la souffrance physique (psychologique) planétaire.

LA CONSCIENCE ÉTUDIE L’EXPERTISE INTERNATIONALE AVANT DE PRÉTENDRE SAVOIR

Prenons pour étude primaire le dossier de l’argent contrefait (illégale), un argent présentement en circulation (argent canadien), un débat juridique mis en action par l’avocat Rocco Galatie.

***M. Galatie démontre le détournement de la constitution canadienne (1867), par les banques privées centrales (1934 et 1974), la victoire du peuple contre le parlement, et l’impuissance légale du peuple.

Cette cause démontre l’impossibilité d’arrêter Steven Harper, malgré la victoire du peuple canadien, en cours supérieur.

L’urgence de ce crime de guerre, la souffrance démesurée de la population, à cause de l’infiltration de criminels de guerre au sein du parlement, des crimes capitaux, ces facteurs d’urgence devraient exiger une arrestation (mise sous tutelle) de tous les députés siégeant au parlement. Une intervention militaire effectué par une escouade d’arrestation du droit international. Est-ce que le peuple a besoin de porter plainte, de se défendre, pendant plusieurs années, sans support financier (physique), contre des criminels de guerre ? Ces crimes capitaux sont une urgence à arrêter dans les plus brefs délais. Et pourtant, rien ne se produit, et la population est mise en état d’esclavage par l’absence d’une escouade du droit international.

POURQUOI LA POLICE N’AGIT PAS ?

On doit prendre en considération la présence d’une mafia policière, une structure policière mafieuse, de la présence de membres actifs de la mafia Khazarian à la direction des corps de police, agissant comme une arme de guerre envers le peuple.

Où le salaire (poste) de chaque officier de police n’est pas protégé par le droit international, et par leur syndicat étant infiltré par la mafia Khazarian (ou les normes du travail (DAI)). Leur tribunal interne est inconstitutionnel, mafieux, où il est impossible pour un policier d’établir une défense pleine et entière, et aucun support physique (légal = monétaire) offert par leur association syndicale.

La Sûreté du Québec (1982), comme la Gendarmerie Royale du Canada (1982), comme tous corps de police, sont des structures corporatives (commerciale). Ces corps de police sont au service de la corporation principale (gouvernement ou ville).

Attention, oui, il s’agit d’organismes légaux du droit commun (droit international), mais ils ont tous été séquestrés (emprisonnés) à l’intérieur d’une structure pyramidale commerciale, au moment précis où votre parlement a été enregistré illégalement comme corporation dans le district de Columbus à Washington (1982).

C’est une structure pyramidale illégale du point de vue du Code international de Justice. C’est une structure mise en place par une mafia internationale (mafia Khazarian), une pyramide de sociétés secrètes prenant refuge dans pratiquement chaque ville du Québec à travers la Franc Maçonnerie.

«Cette mafia possède le système scolaire et les médias. Chaque citoyen est hypnotisé à croire à une justice (démocratie).»

«Tous corps de police sont utilisés pour établir des monopoles commerciaux pour la mafia Khazarian, dans tous les domaines commerciales (drogue et +). Chaque arrestation médiatique démontre ce modus operandi. Tout médias est le journal des Francs Maçons (mafia Khazarian). Ces médias stimulent (enseigne) leur commerce, et ils démontrent leurs démarches de guerre.»

LA POLICE

Tous corps de police sont présentement au service d’une mafia internationale, par l’absence d’un Tribunal international de Justice au Québec, avec une escouade militaire d’arrestation, pouvant protéger le salaire des officiers de police.

Ces officiers de police n’ont aucun numéro de téléphone à appeler si l’officier occupant le grade hiérarchique supérieur à leur présence se démontre être corrompu.

L’omerta policière est une loi du silence imposée, où l’officier doit suivre les ordres, sans jamais les remettre en question, sous peine de se faire rétrograder, de ne pas pouvoir gravir les échelons pyramidaux du pouvoir, de demeurer prisonnier d’une routine de travail toute sa vie, et de perdre le salaire relié à son statut hiérarchique.

«L’intégrité (curiosité) est réprimée dans une loi du silence malicieuse (omerta policière) au service d’une criminalité subtile (silencieuse).»

«Idem pour tous les médias d’information.»

«Les propriétaires des médias qui refusent de promouvoir le droit international (traités de paix) où ils avouent publiquement être des membres actifs de la mafia Khazarian (Franc Maçonnerie).»

LE POUVOIR D’UNE CONSTITUTION

Elle doit construire le pouvoir suprême, soit la fondation du droit, à travers la construction des fondations du Code international de Justice (traités de paix). Une constitution doit amener un peuple à prendre le pouvoir de leur parlement (commerce). Les policiers ont besoins de mandats d’arrestation délivrés par une entité légale compétente.

Le commerce, le parlement, est un gouvernement fantôme. La constitution doit prendre le contrôle des institutions commerciales, dès son entrée au pouvoir, à travers des mandats d’arrestation transmis aux policiers. La constitution d’un parti politique peut amener une structure démocratique légale. La constitution doit créer le pouvoir légal. La constitution peut permettre aux policiers, et aux militaires, d’atteindre le pouvoir légal d’arrêter les criminels de guerre siégeant au parlement, seulement si la constitution donne légalement le pouvoir à ces forces de l’ordre d’agir pour le droit international (traités de paix).

 

LE POLICIER, OU LE MILITAIRE, EST PERÇU COMME UN CHIEN, UN ESCLAVE, UN MOINS QUE RIEN, PAR CES CRIMINELS DE GUERRE

Le policier, ou le militaire, n’a aucune valeur aux yeux des criminels de guerre membre de la mafia Khazarian. Le policier est sélectionné à cause de son inconscience, de son action à répéter sans cesse le comportement inculqué par hypnose, à l’image d’un perroquet, sans jamais se poser des questions. Ils sont eux-même, sa famille, victime d’armes biologiques. Le policier, ou le militaire, est tellement empoisonné, son réseau neurologique est affecté par des armes biologiques, qu’il est incapable de regarder au delà des murs imposés par hypnose. Il est incapable de regarder au delà des murs imposés par hypnose. Il est prisonnier de son corps mental, de son ego, de la peur du jugement, pour qu’il puisse servir à réprimer la population. Les policiers sont sous hypnose, peu conscient (intelligent), et ils ne peuvent pas venir en aide à la population à défendre leurs droits fondamentaux. Vous devez trouver les moyens physiques, à la rédaction d’un journal pour les policiers et militaires, pour réussir à éveiller leur conscience.