PAGE #12 PSYCHIATRIE ET RITALIN

L’école est une prison d’endoctrinement. C’est une préparation psychologique à un système d’esclavage.

Le corps humain de tous les enfants n’est pas constitué physiquement pour demeurer cloisonner dans un endroit. Surtout si cet endroit est vicié en «ions négatifs». S’il y a une carence en «ions négatifs», il y a un manque d’oxygénation cellulaire, le développement de radicaux libres, et une perte d’électricité du corps physique.

L’action de dormir, ou un déficit d’attention, est une conséquence d’un état d’empoisonnement physique (psychologique).

De plus, l’âme (lumière atomique) refuse le contrôle (manipulation psychologique), quand cette fausse maîtrise des enseignants, une prétention à croire pouvoir équilibrer les lois de l’univers, ne propulse pas l’intelligence illimitée à l’intérieur de la passion (essence primaire) de l’élève, mais propulse les intérêts des corporations (multinationales).

Les lois énergétiques de l’univers sont forgées pour briser le mouvement pensif (dualité magnétique) à l’origine d’une création limitative de l’évolution de la conscience d’un être humain. La révolte (agitation) est un processus normal (sain) de chaque individu. La révolte exprime le déséquilibre de sa réflexion qui se reflète comme dans un miroir envers soi-même. La révolte de l’élève est alors un reflet du déséquilibre du professeur, ou du système d’éducation contrôlant ses actions. La réflexion de la lumière, une loi absolue de l’univers, permet à l’élève de pouvoir évoluer à travers la perception de la dualité magnétique (force d’attraction) de sa réflexion, et son désir inconscient à vouloir équilibrer (exprimer) ce déséquilibre à travers la provocation de sa réflexion.